Le Canada gère actuellement plus de 80 programmes d’immigration dans la catégorie économique, soit le plus grand nombre de son histoire

En 2020, le Canada accueillera près de 200 000 immigrants de la catégorie économique, et ce, dans le cadre de plus de 80 programmes. Même si les personnes candidates n’arrivent pas à obtenir le nombre de points requis lors des récentes rondes d’invitations dans le cadre d’Entrée express, elles devraient quand même présenter une demande d’immigration au Canada pour plusieurs raisons.

Depuis mai 2019, les personnes candidates ont généralement besoin d’une note supérieure à 460 dans le Système de classement global pour recevoir une invitation à présenter une demande (IPD) de résidence permanente. Ces derniers mois, ce score a encore augmenté pour atteindre environ 470 points ou plus.

Jusqu’alors, les notes attribuées dans le Système de classement global (SCG) se situaient entre 430 et 450 points, et ce, pendant une bonne partie des deux dernières années. L’augmentation des notes dans le SCG est due au fait que de plus en plus de personnes reçoivent des points supplémentaires pour des critères tels que l’expérience canadienne (en tant qu’anciens étudiants internationaux et travailleurs étrangers temporaires) et l’obtention d’une nomination provinciale.

Bien que les seuils soient plus élevés en ce moment, il y a plusieurs raisons pour lesquelles les personnes intéressées à se construire une nouvelle vie au Canada devraient déposer une demande dans le bassin d’Entrée express même si elles ont une note inférieure à 460 dans le SCG.

4 raisons pour lesquelles les personnes candidates devraient déposer un profil dans le bassin Entrée express même si elles ne rencontrent pas les seuils requis dans le SCG

Premièrement, il n’est pas possible de prédire les seuils minimums dans le SCG. En déposant une demande dans le cadre d’Entrée express, les candidats se donnent une chance de recevoir une IPD si le gouvernement réduit les notes minimales attribuées dans le SCG.

Deuxièmement, par le biais du Programme des candidats des provinces (PCP), les provinces et territoires peuvent sélectionner des personnes candidates à l’immigration qui ont présenté des demandes par l’entremise d’Entrée express (appelées « désignations améliorées »). Dans la pratique, cela signifie que les personnes candidates qui n’atteignent pas le seuil fédéral dans le SCG pourraient quand même obtenir une désignation pour la résidence permanente si elles reçoivent une nomination d’une province ou d’un territoire.

Troisièmement, les personnes candidates peuvent chercher à améliorer leur score dans le SCG même après avoir déposé leur demande dans le bassin Entrée express. Elles peuvent notamment améliorer leurs compétences linguistiques en anglais ou en français, acquérir une expérience professionnelle supplémentaire, poursuivre leurs études ou acquérir de l’expérience de travail au Canada, chercher à obtenir une offre d’emploi au pays ou encore une désignation provinciale.

Quatrièmement, les candidats à l’immigration devraient voir au-delà d’Entrée express et tenir compte du fait que le Canada offre aujourd’hui plus de voies d’immigration dans la catégorie économique qu’à tout autre moment de son histoire. L’Entrée express est une composante importante du système de gestion des demandes d’immigration du Canada, mais ne couvre que 42 pour cent des admissions dans la catégorie économique du pays.

En effet, ce système ne gère que trois des voies d’accès à la catégorie économique du pays : Le Programme des travailleurs qualifiés (fédéral), le Programme des travailleurs de métiers spécialisés (fédéral) et la Catégorie de l’expérience canadienne.

Cela signifie qu’il existe plus de 80 autres voies possibles d’immigration dans la catégorie économique pour ceux qui veulent s’installer au Canada.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *